Changement de chambre ce matin, pour être du côté du soleil. Notre première chambre vue nord nous semblait bien sombre sous ces ciels opaques de mégapole enfumée.

Démarrage tardif pour visiter le Temple du Lama. Un temple soi-disant Tibétain mais à la gloire de la Chine. On y parle surtout des princes Chinois qui ont offert les terrains.

Nous nous sauvons dans les allées transversales, les Hutong, habitat traditionnel du centre ville, grandement transformés avant les derniers Jeux Olympiques pour donner une image positive et moderne. Celui-ci offre une marche dans un Pékin ouvrier de maisons grises et basses, de logement exigus qui obligent à du stockage extérieur, des cages à poule, de vieux matelas, des cartons, de la ferraille, des alignées de véhicules éléctriques improbables mi-triporteurs, mi-boites de sardines. Un labyrinthe d'allées tortueuses, parfois ombragées, calmes et vides. Après Hanoi, ce silence et cet espace sont étourdissants. Pas de foules, pas de klaxons, pas de pétarades, l'air est sec, les couleurs rouges des portes claquent. Pas de vie qui déborde, pas de magasins qui s'étale. La vie se cache et se concentre derrière les murs, les feuilles de plastique transparentes qui protègent les magasins d'un froid hivernal qui commence à s'installer.

 

DSC_0897

 

Tous les deux-roues sont électriques et donc silencieux. Tous sont équipés d'un tablier à moufles anti-froid. Il faudrait que j'en prenne un en photo pour vous le montrer. Le chauffeur introduit ses mains dans des gants fixés sur les poignées. Comme un manteau porté à l'envers. Molletonné et imprimé comme on l'aime ici, de petits lapins, de noeuds roses ou de tissu imitation Burberry. Une parka fourrée à oreilettes sur le chef et le conducteur est paré.

Nous finissons la journée très bêtement en nous faisant escroquer comme des bleus par un institut de massage à côté de l'hôtel qui a une technique très au point d'addition de services mine de rien (comme la coiffeuse : un petit soin? Vous avez le cheveu très sec). La combinaison de leur anglais (peut-être volontairement) basique et de nos défenses émoussées par la vie trop sûre d'Hanoi fait que nous ressortons furieux, plumés et sans recours car devant nos protestations, les hôtesses ont prestement convoqué un service d'ordre qui nous évacue fermement. Du cousu main.