17 dec 2014

Ballade euphorisante dans la montagne sur des sentiers boueux de neige fondue ou des calades qui serpentent sous les forêts de pins. Des dizaines de petits chemins s'entrecroisent dans les bois. Pentes raides, champs râpés,  fermes perdues dans les sous-bois où le bétail laineux mugit les sabots dans la neige, barrière imposante des montagnes. On se croirait dans les Alpes, sauf que...des singes habitent les arbres et secouent les plaques de neige accrochées aux branches en sautant de l'une à l'autre. De gros singes gris à rouflaquettes blanches, indifférents et affairés. Des colonies entières actives et silencieuses qui observent de haut le passant sans chercher le contact.


IMG_XF123DGD

 

18 dec 2014

Il fait si beau qu'on pourrait toucher les montagnes. Le réveil est lent après cette nuit profonde dans l'ankylose des espaces tièdes du lit autour des bouillotes. J'en ai deux maintenant et me demande quand leur plastique fin et craquant va céder et changer le confort en cauchemar. Les corbeaux grattent leurs serres sur le toit de tôle. La position en promontoire de la chambre leur assure un perchoir dont ils profitent dès le lever du jour. Des singes courent sur toutes les terrasses, petits accrochés sous le ventre de leur mère, longue queue trainante.